Archives de l’auteur : Nadège

Les GS et le haricot magique

Pour nous métamorphoser en Jack, nous avons peint un tronc à la peinture, puis nous avons imaginé et dessiné un château que nous avons collé au sommet. Nous avons ajouté du coton pour faire les nuages, tracé les boucles du haricot et nous nous sommes dessinés avec notre photo. Pour finir, nous avons collé la graine magique !

Des semis en GS/CP

Ce jeudi 2 mai, pour fêter le printemps, Brin de Nature nous a fait un petit présent: il nous a offert un petit sac de graines. Nous avons décidé de les semer comme Monsieur Louis …Nous en avons mis dans de la terre ou du coton, à la lumière, dans le noir, au réfrigérateur. Nous les arroserons … ou pas pour observer ce dont a besoin une graine pour bien germer. Nous vous livrerons nos conclusions dans quelques jours…

Ce petit cadeau de Brin de Nature nous a questionnés :

Qu’y a-t-il dans une graine pour qu’elle puisse se transformer en plante ? Nous avons d’abord chacun réfléchit de notre côté : on a dessiné ce que l’on pensait trouver à l’intérieur d’une graine. On a discuté. Pour nous mettre d’accord, nous avons alors ouvert des graines de haricot en deux et regardé précisément à l’intérieur avec une loupe !

Et voilà ce que l’on a appris :

Une chasse aux œufs sous le signe des Multibrios

La semaine de la rentrée des vacances de printemps, nous avons reçu trois lettres des Multibrios .

A travers ces lettres, les Multibrios nous ont lancé un défi. Nous devions, en alliant tous nos talents avec ceux des élèves de la classe de Patricia, retrouver un panier d’œufs en chocolat. Ils nous avaient préparé des énigmes que nous devions résoudre. Une fois l’énigme lue par les CP et résolue par l’ensemble de l’équipe, nous devions aller chercher un indice à l’endroit indiqué par l’énigme, le reporter sur le plan de l’école, le faire valider par la maîtresse qui nous donnait alors la pièce d’un puzzle. Une fois le puzzle reconstitué, nous avions accès à la carte représentant l’endroit où était caché le trésor. Nous avons su relever le défi en alliant tous nos talents : nous avons sollicité notre talent d’écoute comme Clé de Sol, celui de coopération comme Bout-en-Train, ceux de lecteurs comme Mot-à-Mot. Nous nous sommes repérés dans l’espace et avons procédé avec logique comme Imagio. Nous avons géré nos efforts comme Agilo. Nous avons du être réfléchis comme Cœur-en-Soi et nous avons respecté notre environnement comme Brin de Nature. .

Chant chorale en GS/CP

Tous les lundis matins jusqu’à la fin du mois de juin, nous allons nous réunir avec la classe de Patricia et les élèves de grande section de la classe d’Emilie, dans la salle de motricité autour du projet chant chorale….

Mélanie, intervenante à l’ADDM, nous prépare à chanter : exercices de respiration, de souffle, échauffement de la voix…

Notre répertoire va s’étoffer au fil des semaines ….

Le thème de nos chansons sera les arts du vivant.

Rendez-vous le 24 juin pour écouter le fruit de notre travail !

Cirque et arts visuels

Cette semaine, nous avons réalisé des productions liant le thème du cirque et les arts visuels :

Numéros de jonglerie à la manière d’Alexander Calder

Les acrobates en volume à la manière de Keith Haring

En piste les artistes !

Cette semaine, nous nous sommes plongés avec plaisir dans l’univers du cirque en nous initiant au matériel : balles de jonglage, diabolos, planche d’équilibre, foulards, anneaux de jonglage, massues et assiettes chinoises.

Pierre et le loup, revisité en GS

Ces cinq semaines de classe nous ont permis de mener un travail de compréhension et de langage oral.

La maîtresse nous a d’abord présenté et lu un album codé d’une histoire connue de tous : le Petit Chaperon Rouge ; puis nous l’avons décodé ensemble.

Ensuite, nous avons réalisé la même chose avec l’album Pierre et le loup. Nous nous sommes d’abord attardés à  bien comprendre l’histoire. Nous avons identifié les lieux, les personnages. Nous avons dégagé la succession des étapes du conte. Après, nous avons reformulé les passages principaux du conte et on les a codés. On a manipulé, scène par scène.

On a associé des figures géométriques à chaque personnage et lieu de l’histoire.

Pour que tout le monde s’en souvienne, on a créé la légende. On a réalisé la couverture du conte, le plateau à raconter avec les lieux principaux et on a dicté le texte final. On a collé à l’intérieur d’une grande pochette, la légende, une enveloppe contenant les personnages et le plateau à raconter. Au dos, on a collé le texte simplifié que l’on avait dicté à la maîtresse. Ainsi, chacun a fabriqué son livre à raconter.

Autour des rimes …

Pour poursuivre notre travail sur les rimes, nous avons lu ce petit album :

Par la suite, sur ce modèle, nous avons souhaité réaliser notre propre galette en nous demandant ce que pouvait bien contenir celle de chacun des élèves de GS de la classe.

Finalement, à l’Epiphanie, on peut en rencontrer de drôles de galettes qui cachent bien des surprises !!!… Que des mots qui riment en –ette !